Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Déc 2018 | E-cigarette
 

30 % de croissance par an, lancement d’une nouvelle marque pour les buralistes, embauches …

So Good (que les buralistes connaissent bien comme fabricant de e-liquides et de capsules à café) vient de s’implanter dans 4 000 mètres carrés, à Champniers, grande zone d’activités au nord d’Angoulême. 

Et c’est dans La Charente Libre (du 28 novembre) que Cédric Lacouture (gérant-fondateur) détaille la montée en flèche de l’entreprise créée en 2012 (voir Lmdt des 19 octobre 2018 et 18 décembre 2017).

•• « On fait + 35 % cette année, on a fait + 44 % l’an dernier », se réjouit l’entrepreneur. « On commençait à être très à l’étroit dans les 1 000 mètres carrés à Ma Campagne (autre quartier d’Angoulême). On était parfois obligés de sortir des palettes de stockage pour pouvoir produire … ».

So Good a donc décidé de voir quatre fois plus grand. De quoi installer confortablement le laboratoire, la production, les nouvelles machines d’embouteillage, le stockage des matières premières et celui des produits finis, où se mêlent les flacons d’e-liquides et … les capsules de café, que l’entreprise a lancées en 2014.

« Le café représente 10 % de notre activité et continue lentement et un peu tout seul car on n’a pas le temps de le développer » avoue Cédric Lacouture, « le marché de la vapote évolue et croît tellement vite qu’on y concentre tous nos efforts ».

•• So Good a gagné 2 000 clients buralistes supplémentaires en deux ans et est maintenant distribué dans plus de 6 000 points de vente…

« Et ça devrait encore monter en puissance ». Passée de 10 à 35 salariés en 3 ans, So Good vient d’embaucher trois nouveaux commerciaux et cherche à en recruter cinq autres au premier trimestre 2019, pour renforcer notamment sa présence sur le centre et le sud-est de la France.

•• La PME charentaise a également lancé fin octobre la marque des buralistes : « Red Lucen’s ». « Red Lucen’s est très différente de So Good », assure-t-il, « elle contient 30 % de propylène glycol et 70 % de glycérine végétale alors que So good est à 50/50. Et les gammes et les goûts seront très différents et complémentaires ».

•• Le conseil d’administration de la Confédération a, d’ailleurs, eu le privilège de découvrir cette installation toute neuve où une quinzaine de collaborateurs enchaînent – à bon rythme et dans un cadre aéré et ergonomique – les tâches de fabrication, logistiques et administratives : tout cela, en exclusivité, pour plus de 6 000 buralistes visités par 22 commerciaux.