Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Fév 2015 | Profession
 

Carotte JeuxAccueillir plus de services publics, notamment chez les buralistes ruraux : c’est une demande constante de la Confédération des buralistes. Qui plus est, il s’agit de l’une des pistes du Contrat d’avenir signé avec l’Etat …

Alors que les buralistes entament leur campagne contre le projet de paquet générique de Marisol Touraine (voir Lmdt des 20 et 16 février), ils risquent de mal prendre le fait que ce soit les bureaux de poste qui accueillent tout un projet de « maisons de service public ».

La PosteS’appuyant sur les récentes préconisations du député PS du Lot, Jean Launay (auteur d’un rapport sur le maintien des services publics), La Poste devrait accueillir « des maisons de service public en s’appuyant sur la qualité de son maillage territorial et sur le développement de son offre numérique » (source : Acteurs publics).

Pour rappel :

• La Poste (dont l’essentiel du projet d’avenir est de se transformer en banque), c’est encore 17 000 points de contact sur le territoire dont 10 000 vrais « bureaux de poste », 5 000 agences postales communales (en petites mairies), 2 000 relais-poste commerçants (dont un millier de buralistes).

• Le réseau des buralistes, c’est encore pratiquement 26 000 points de contact, dont 40 % sur des communes de moins de 3 500 habitants.