Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Juin 2017 | Profession
 

En pleine phase de négociation finale sur le plan social, le comité de soutien aux 239 salariés du site Seita de Riom organise, ce mardi 13 juin, une nouvelle réunion publique (voir Lmdt des 7 juin, 16 février et 20 janvier). 

•• Se présentant comme composé de représentants des salariés, de planteurs de tabac et de buralistes, ce comité va expliquer son projet de Scop (voir Lmdt des 1er juin et 7 mars) pour sauver des emplois et poursuivre l’activité tabacole à Riom.

•• « Si on arrive, avec nos élus, à récupérer le bâtiment et quatre ou cinq lignes, on peut sauver 180 emplois. Le but c’est ça, quand même » a détaillé Ludovic Gottiaux, délégué syndical CGT, au micro de France Bleu Pays d’Auvergne à mi-journée. « En baissant les marges de 30 %, on peut être moins cher qu’en Pologne. Peut-être que ça pourrait inciter d’autres groupes à nous faire bosser aussi.

•• « Comment on peut y arriver ? en baissant les coûts. Parce que Seita, c’est une boîte qui marge à 50 %. Si vous baissez de 30 % les coûts, vous êtes encore bénéficiaires de 20 %. Et, il n’y a pas beaucoup de boîtes qui fonctionne à 20 % en France.

« Par contre, il y a une baisse de salaire de 20 %, mais c’est redistribué en prime. Parce que les Scop c’est 45 % des bénéfices qui vont aux salariés, 45 % qui vont à la boîte et 10 % pour ceux qui investissent un petit peu aussi ».