Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Avr 2020 | Trafic
 

Si dans le Pas-de-Calais, de nombreux buralistes sont pris d’assaut, certains vendeurs à la sauvette tentent eux aussi de faire leurs petites affaires (voir 19 avril). 

Ce lundi 20 avril, les agents de la brigade de la Douane de Saint-Omer, en patrouille, ont croisé le chemin d’une vendeuse à la sauvette, apparemment peu discrète. Elle a été prise en flagrant délit alors qu’elle attendait vraisemblablement un client. Une enquête a été ouverte pour déterminer la source et la fréquence de l’activité. La marchandise retrouvée sur la mise en cause a été saisie.

« Les gens se donnent rendez-vous par téléphone ou sur les réseaux sociaux » commente Pierre Laurent, chef de la brigade de la Douane de Saint-Omer, dans La Voix du Nord. « On en voit de plus en plus sur Internet. Et notamment sur les sites de vente en ligne d’occasion ».

« Nos équipes restent particulièrement vigilantes. Nous, on continue nos contrôles sur le terrain, même en période de confinement, pour protéger ce monopole d’État sur la vente de tabac » poursuit-il.