Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Jan 2018 | International
 

Jamais depuis la chute de l’URSS, les Russes n’avaient aussi peu consommé d’alcool et de tabac. « La baisse est vraiment abrupte, surtout si vous regardez d’où nous sommes partis » a commenté pour l’AFP Melita Vujnovic, représentante de l’OMS en Russie.

•• Si la vodka fait toujours figure de boisson nationale, les Russes, avec une consommation moyenne de 12,2 litres d’alcool pur par an et par personne, boivent moins que les Français (13,3 litres), les Portugais (12,6 litres) ou les Allemands (13,4 litres) : c’est du moins ce qu’estime l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Cela représente, pour la Russie, une chute de près de 20 % depuis 2012.

•• La consommation de tabac est en repli aussi, avec une baisse de 20% du nombre de fumeurs entre 2009 et 2016. Désormais, « seuls » 30 % des Russes fument, selon les chiffres compilés par l’OMS dans la Global Adult Tobacco Survey.

•• Melita Vujnovic explique cette tendance par la politique de plus en plus restrictive mise en place par les pouvoirs publics depuis plus de dix ans : fin des ventes après 23 heures, introduction d’un prix minimum et interdiction de la publicité … pour l’alcool. Mais aussi le programme de lutte contre le tabagisme mis en place en Russie comme « l’un des meilleurs du monde » commente-elle, qui souligne la mise en place de strictes limitations dans les lieux publics (voir Lmdt des 13 janvier 2017, 17 avril 2016 et 21 juin 2015).

•• Elena Dmitrieva, directrice de l’ONG russe « Fondation pour le développement et la santé », estime que si les mesures gouvernementales ont joué un rôle essentiel, une tendance générale à un mode de vie plus sain, notamment dans les grandes villes, s’est imposée.

À l’image du président russe Vladimir Poutine qui s’affiche en amateur de sports et ne boit pas. Il s’est fait le champion d’un retour à l’ordre moral « tranchant et sanitaire » après les négligences des années 1990 … avec son prédécesseur Boris Eltsine connu pour son penchant pour l’alcool.