Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Mai 2019 | Profession
 

À l’heure où les commerces des villages ruraux périclitent souvent, le village de Treffort dans l’Ain a tout d’un contre-exemple, fort d’une vitalité commerciale vivace. Zoom effectué par Le Progrès.

Avec son bar-tabac … sa supérette, sa boulangerie, sa boucherie, sa fromagerie ou encore sa poste et sa pharmacie, le village qui compose, avec Cuisiat et Pressiat, la commune nouvelle de Val-Revermont (à une quinzaine de kilomètres de Bourg-en-Bresse), détonne dans un paysage rural où les commerces de village disparaissent peu à peu.

•• En ce jour de marché, les chalands affluent dans les différentes boutiques. « Le village a gardé son âme et tous ces commerces autour de la place y participent », abonde Bertrand Bolomier, patron depuis dix-neuf ans du bar-tabac. Il pense que « chaque commerce peut apporter aux autres ».

Un constat partagé par Émilie Girard, gérante de la fromagerie : « les commerces rassemblés autour de la place drainent du monde pour toutes les boutiques, d’autant qu’aujourd’hui la clientèle veut du local ».

La qualité des produits proposés par les différents commerçants du village est aussi un des ingrédients clés de la recette de ce succès. « Il faut pouvoir apporter la même profondeur de gamme qu’en ville », soulignent Sandrine et Pascal Prost, bouchers-charcutiers-traiteurs.

•• Village où il fait bon vivre et consommer local, Treffort séduit les habitants autant que les chalands de passage. Nicolas, résident américain venu chez ses parents, croisé à la fromagerie et chez le caviste, apprécie « la qualité et la diversité des produits » proposées.

Quant à Jean-Luc et Alain, natifs des lieux, ils apprécient de voir leur bourg « garder son authenticité et une vraie vie de village ».

Accoudés au comptoir du bar-tabac caviste, Jacques et son voisin, venus de communes voisines, sont du même avis : « on vient à Treffort car tous les commerces sont regroupés et on peut se garer facilement » expliquent ces deux habitués du village.