Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Juin 2021 | Profession
 

Dans l’hexagone, plus d’une commune sur deux n’a plus aucun commerce aujourd’hui. Cette tendance s’est malheureusement accentuée avec les effets de la Covid-19.

Convaincus qu’une mobilisation générale des e-commerçants et à fortiori des enseignes françaises est nécessaire, Mondial Relay, leader de la livraison des particuliers en Point Relais® (voir 9 avril 2021) et Showroomprivé, acteur majeur de la vente en ligne, s’allient à « Bouge ton coQ ! », un mouvement citoyen et solidaire, lancé pour soutenir toutes les associations qui créent du lien et redonnent vie à nos villages.

Nous reproduisons ci-dessous une partie de leur communiqué

•• L’objectif de ce partenariat : désenclaver les zones rurales et permettre l’ouverture de 2 000 nouvelles épiceries participatives. Les trois acteurs s’engagent sur cette opération nationale qui s’inscrira dans la durée, pour recréer du lien social et proposer leurs offres au cœur des villages français.

Aujourd’hui, 60 à 80 % des villages de moins de 3 500 habitants n’ont plus un seul commerce : un constat qui a interpellé et fait réagir les 3 partenaires.

•• « Bouge ton coQ ! » est un opérateur de solutions qui œuvre à la revitalisation des villages ruraux français. Son approche consiste à identifier une solution ayant fait ses preuves (simplicité, efficacité, pérennité, impact, …) en local pour la faire grandir en la passant à l’échelle nationale afin d’améliorer son impact auprès d’un maximum de bénéficiaires.

C’est dans cette dynamique que les épiceries associatives « Mon Epi » ont été sélectionnées. En effet, leur modèle permet de proposer 75 % de produits provenant de « petits-producteurs » situés à moins de 15 kilomètres de chaque épicerie, à des prix de 15 à 30% moins chers qu’ailleurs puisque la marge distributeur est supprimée.

Une somme unique de 2 000 euros d’amorçage est nécessaire pour ouvrir une épicerie et l’ambition de 2 000 épiceries nécessite 4 millions d’euros de financement. À date, et après seulement 4 mois, 50 épiceries rurales sont déjà actives et 45 sont en cours de création, alors qu’une centaine de villages ont manifesté leur souhait de se lancer à leur tour.

•• Conscientes du rôle qu’elles ont à jouer dans la vie locale et commerciale des villages, Mondial Relay et Showroomprivé s’associent à ce mouvement, pour atteindre cet objectif d’ouverture de nouvelles épiceries participatives.

C’est notamment grâce à son partenaire Showroomprivé, que Mondial Relay s’est rapproché de  « Bouge ton coQ ! », séduit par les valeurs de solidarité et de soutien que promeut l’association, des valeurs par ailleurs partagées par le leader de la livraison des particuliers en Point Relais®.

En effet, les deux enseignes françaises ont une ambition commune : permettre à chacun un accès à l’e-commerce et à son offre aussi diversifiée qu’avantageuse. Au travers de leur soutien destiné à l’ouverture de ces épiceries d’un nouveau genre, les 2 entreprises vont encore plus loin et apportent une aide significative aux petits commerces durement touchés par le contexte sanitaire (…)

•• 25 kilomètres aller/retour, c’est la distance moyenne que doivent parcourir les habitants des 20 000 villages français pour trouver des produits de première nécessité, reprend le communiqué. Pour pallier à cette problématique, « Bouge ton coQ ! » soutient la solution d’épicerie participative.

Cette solution aux nombreux avantages affiche un fonctionnement solidaire et simple : les membres, tous bénévoles, y travaillent 2 heures par mois pour assurer une permanence. Le choix des produits mis en vente se compose de 75% de produits issus des circuits courts et de références éco-responsables. Plus qu’un lieu de vente, l’épicerie participative est un véritable lieu de vie qui contribue activement au lien social au sein du village.

En participant au lancement de 2 000 épiceries, « Bouge ton coQ ! » facilite le quotidien de 100 000 familles dans 2 000 villages.

Ce ne sont pas loin de 400 000 consommateurs qui réduiront ainsi de plus de 85% leurs émissions de CO2 pour faire leurs achats de première nécessité. Ils passeront dès la première année pour 60 millions d’euros nets de commandes à plus de 2 000 petits producteurs locaux en circuit-court et offriront au moins 2,4 millions d’heures de bénévolat chaque année, au service du lien social dans les villages.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.