Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Sep 2018 | E-cigarette, International
 

J-6 pour le « Moi(s ) sans Tabac », outre-Manche, qui se tient en octobre. D’où son nom. 

« Stoptober » (voir Lmdt des 22 septembre 2017 et 3 octobre 2016) démarre, ce 1er octobre, sa huitième mobilisation.

Centrée cette année sur un « Personal Quit Plan » en ligne et gratuit, l’opération du Public Health England (PHE) insiste beaucoup sur :
• l’aide personnelle
• l’association entre plusieurs substituts
• le vapotage.

•• « En Angleterre, toutes les 80 secondes, une personne cesse de fumer » … annonce le communiqué du PHE. Selon l’organisme public de santé, l’an passé, près de 400 000 fumeurs ont réussi à arrêter de fumer (soit l’équivalent de 1 069 fumeurs chaque jour).

Entre nouveaux fumeurs qui commencent et anciens fumeurs qui rechutent, il y aurait actuellement 1 million de fumeurs en moins, au Royaume-Uni, par rapport à 2014.

•• Le premier pas pour cesser de fumer, insiste un communiqué, est de faire appel à des experts des services locaux de lutte contre le tabagisme et d’aide à l’arrêt.

Ainsi, en 2017, la moitié (51 %) des fumeurs qui ont bénéficié de cette aide ont réussi à cesser de fumer et, parmi ceux qui ont utilisé concrètement le vapotage, le taux de réussite est de 63 %.

•• Cette année, la campagne « Stoptober » de Public Health England propose donc un « Plan personnel de Sortie – Personal Quit Plan » en ligne et gratuit pour aider les fumeurs à trouver le soutien adapté à chacun pour sortir du tabagisme : « There’s only one you ».

Ce dispositif en ligne pose un certain nombre de questions et propose aux fumeurs une combinaison de mesures d’aide, en fonction de leur niveau de dépendance au tabac et des méthodes qu’ils ont déjà pu utiliser.

•• Les fumeurs sont ainsi informés que les substituts sont plus efficaces lorsqu’ils sont utilisés en association : comme le port d’un patch toute la journée auquel on peut ajouter des pastilles ou inhalateurs, à effet plus rapide.

PHE rappelle aussi que les cigarettes électroniques demeurent l’aide au tabagisme la plus populaire dans le pays, avec environ 3,2 millions d’adeptes (voir Lmdt du 23 septembre). Alors que plus de la moitié (52 %) des vapoteurs actuels ont complètement cessé de fumer du tabac traditionnel.