Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Juil 2020 | International
 

Notre confrère Vapolitique revient sur les perspectives de la politique anti-tabac au Royaume-Uni dans le contexte de l’après Brexit.

Au-delà du débat sur l’efficacité supposée ou réelle du paquet neutre (voir 16 juillet 2020), force est de constater que l’office national des statistiques (ONS) compte, de nos jours, 6,9 millions de fumeurs britanniques adultes contre 9,9 millions en 2011. Soit un recul fort du taux de prévalence tabagique de 20,2 % à 14,1 %.

•• Nuances : le rythme se ralentit depuis 2018, -0,6 %. En même temps, on compte près de 3 millions de vapoteurs (5,7 %). Ils étaient 6,3 % en 2018. Un nombre significatif de vapoteurs finissent par abandonner cigarettes puis vapotage.

Rappelons que la plupart des services de santé sont formés à intégrer le vapotage dans les processus d’arrêt tabagique. Alors que l’opération Stoptober se caractérise par une promotion pragmatique du vapotage (voir 21 août 2019).

•• Pour l’avenir, l’attention des observateurs est attirée par le fait que Jo Churchill, le sous-secrétaire d’État à la santé, évoque le sujet de la légalisation du Snus.

De même que certains envisagent une réduction des limites imposées par la Directive européenne sur les contenances des fioles de e-liquides (10 ml), des atomiseurs (2 ml) ainsi que du taux de nicotine à 20 mg/ml.