Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Au Royaume-uni, on reparle du paquet neutre dans les médias. Par exemple, dans le grand quotidien The Guardian. La polémique en question ne portant plus sur la pertinence du paquet neutre mais, bel et bien, sur leur efficacité depuis la mise en place de 2017 (voir 22 mai 2018, 19 avril 2017 et 19 mai 2016).

Quels sont les termes du débat ?

•• Le Tobacco Control Research Group (TCRG) estime que les ventes de cigarettes ont diminué, en moyenne, de 12 millions d’unités par mois depuis la mise en place du paquet neutre, assortie d’ailleurs d’une augmentation des taxes.

Pour la directrice du TCRG, la professeure Anna Gilmore, « le taux de décroissance des ventes se situe à un niveau qui est le double d’avant ces mesures. Et les statistiques du HM Revenue & Customs (douanes britanniques) ne font pas apparaître une augmentation de la contrebande dans les mêmes proportions ».

•• Ce n’est pas exactement ce que pense Simon Clark, directeur de l’association de défense des fumeurs Forest (voir 7 mai 2020 et 9 juin 2018) : « si on regarde bien les chiffres officiels, le taux de prévalence tabagique a beaucoup plus baissé dans les années avant le paquet neutre … qu’après. En fait, le taux de prévalence tabagique décline depuis des décennies sans que cela soit imputable à telle ou telle mesure.

« Il s’agit surtout d’une question d’éducation quand ce n’est pas lié à un autre événement comme, plus récemment, l’arrivée de solutions alternatives telle le vapotage. »

Le débat est ouvert. D’une rive à l’autre de la Manche.