Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Sep 2018 | E-cigarette, International
 

Leçon de pragmatisme. L’implication de plus en plus marquée des autorités sanitaires britanniques en faveur du vapotage (voir Lmdt du 7 février 2018) a du sens.

Selon une étude de l’association de prévention anti-tabagique ASH (Action on Smoking and Health) le nombre de vapoteurs est désormais de 3,2 millions au Royaume-Uni. Soit quatre fois plus qu’en 2012.

•• Cette estimation est basée sur une enquête menée auprès de 12 000 adultes.

D’après ASH, le nombre des vapoteurs était de 2,9 millions en 2017 : une hausse de 10 % en un an. En 2016, une autre enquête établissait à 2,2 millions le nombre de vapoteurs (voir Lmdt du 5 mars 2016).

•• L’étude montre que :

• 62 % des vapoteurs sont passés à la cigarette électronique pour arrêter de fumer des cigarettes traditionnelles

60 % des vapoteurs ne fument plus du tout de cigarettes traditionnelles, effectivement
• 10 % sont passés à la cigarette électronique pour des raisons économiques
• Un tiers des fumeurs de cigarettes traditionnelles n’ont jamais essayé de cigarettes électroniques.

•• Selon Deborah Arnott, directrice de ASH : « la politique de santé du Royaume-Uni est sur la bonne voie avec des milliers de fumeurs se convertissant régulièrement au vapotage en améliorant leur santé, alors qu’il y a peu d’indications de cas de non-fumeurs se mettant au vapotage. »

•• Commentaire, à la BBC, d’Alison Cook de la Fondation pour le Poumon (British Lung Foundation) : « il est vraiment encourageant de voir les fumeurs utiliser la cigarette électronique pour s’aider à se débarrasser d’une pratique beaucoup plus nocive. »