Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Juil 2019 | International
 

Les autorités sanitaires britanniques viennent d’alerter que l’obésité est désormais responsable d’un plus grand nombre de cancers du foie, de l’intestin, des reins et des ovaires, que … le tabac.

« En Grande-Bretagne, il y a deux fois plus d’obèses que de fumeurs. Ce sont des millions de personnes qui sont à risque de cancer » vient d’affirmer l’Institut de recherche sur le cancer (Cancer Research UK) de Grande-Bretagne.

•• L’excès de poids cause chaque année environ 1 900 cas de cancer de l’intestin de plus que le tabagisme au Royaume-Uni. Ce même schéma inquiétant s’applique également au cancer des reins (1 400 cas de plus), les ovaires (460) et le foie (180).

« Un excès de graisse corporelle envoie des signaux aux cellules les incitant à  se diviser plus souvent et, comme le tabagisme, cela cause des dommages qui s’accumulent avec le temps et augmentent le risque de cancer » déclare Michelle Mitchell, directrice générale de Cancer Research UK.

•• « Nos enfants pourraient être la génération sans tabac, mais nous avons atteint un record catastrophique en matière d’obésité chez les jeunes. Or les scientifiques ont déterminé que l’obésité était à l’origine de 13 types de cancer. Il faut désormais lutter contre l’obésité comme nous l’avons fait pour le tabagisme » conclut les chercheurs.