Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Nov 2017 | International, Profession
 

Le principal logisticien du tabac au Royaume-Uni, Palmer and Harvey, va être liquidé et 2 500 emplois sur près de 4 000 vont y être supprimés.

Cette entreprise, l’un des principaux groupes britanniques non coté à la Bourse de Londres, était en difficulté financière et discutait avec le fonds d’investissement Carlyle qui envisageait une offre à son égard. Le groupe était aussi en pourparler avec deux de ses actionnaires, les fabricants Imperial Brands et Japan Tobacco, afin de trouver une solution à ces problèmes d’endettement (voir Lmdt du 31 août).

•• Mais mardi, ces discussions ont échoué et un administrateur judiciaire a été nommé, dont la première décision a été d’annoncer un vaste plan social, rapporte l’AFP. « L’entreprise n’a pas suffisamment de liquidités pour continuer de fonctionner au-delà du court terme et les membres du conseil d’administration ont conclu qu’il n’y avait pas de perspective raisonnable de vente » du groupe à un tiers, a expliqué Matthew Callaghan, de PwC, l’administrateur judiciaire.

« Les membres du conseil d’administration ont donc décidé de nommer des administrateurs judiciaires » pour gérer la liquidation de l’entreprise. « Notre priorité est d’assurer que tous les employés licenciés recevront une aide leur permettant de recevoir les allocations auxquels ils ont droit immédiatement », a ajouté l’administrateur.

•• Outre les cigarettes, Palmer and Harvey (P&H) fournit de l’alcool, de la nourriture fraîche et des produits surgelés à 90 000 magasins dans le pays, y compris la principale chaîne de supermarchés britanniques, Tesco.

Cette liquidation intervient en pleine consolidation du secteur de la distribution au Royaume-Uni, soumis à un effritement de ses marges sur fond de montée du commerce en ligne et de réduction du pouvoir d’achat des ménages. Tesco a notamment reçu le 14 novembre le feu vert de principe de l’Autorité de la concurrence pour acheter le principal grossiste du pays, Booker.