Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Août 2016 | International
 

Royaume-Uni tabagismeLe paquet neutre n’y aura été pour rien.

Selon une agence dépendant du ministère de la santé – Public Health England (PHE) – le taux de prévalence tabagique est descendu à 16,9 % en 2015.

Un point de moins par rapport à l’année précédente. Ce qui est très spectaculaire.

•• Avant de s’en féliciter et d’analyser la situation, Allison Cox (directrice de la prévention au Cancer Research UK) demande au nouveau gouvernement de remplir sa promesse d’une « nouvelle stratégie ambitieuse anti-tabac avec la mise à disposition des fonds nécessaires ».

•• Mais alors, pourquoi et comment ce niveau de prévalence tabagique ? Les explications ne vont pas manquer de se contredire.

La politique de hauts prix pratiquée là-bas ne saurait être avancée comme principale explication. Le sujet de la contrebande y représente une réelle préoccupation (voir Lmdt des 19 avril et 9 mars 2016). Et les ports français du Nord sont témoins d’un trafic en développement (voir Lmdt du 19 juin 2016).

•• L’existence d’un marché actif de la cigarette électronique est autant à prendre en compte. Le Royaume-Uni compte 2,2 millions de vapoteurs réguliers. Et 53 % de ces utilisateurs le sont devenus pour arrêter de fumer (voir Lmdt du 5 mars 2016).

Il y a un an, une étude de ce même PHE – estimant que la cigarette électronique doit être considérée comme un moyen efficace pour arrêter de fumer – avait fait grand bruit (voir Lmdt des 19, 20, 24 août ainsi que du 24 décembre 2015).