Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Juil 2014 | International
 

ImperialTobaccoSuite à l’annonce officielle du mariage « Reynolds-Lorillard » (voir lemondedutabac du 15 juillet), Imperial Tobacco confirme l’acquisition d’un certain nombre d’actifs ne pouvant entrer dans le nouveau groupe, en vertu des règles de concurrence (voir Lemondedutabac du 14 juillet). Dans un communiqué de ce jour, le groupe explique le détail de l’opération et ses objectifs. En voici le contenu intégral.

« Cette acquisition comprend, non seulement, les marques de cigarettes américaines Winston, Maverick, Kool et Salem, mais également Blu, la marque d’e-cigarette n°1 aux USA. L’accord porte également sur le rachat de la force de vente de Lorillard et son usine de cigarette de Greensboro, en Caroline du Nord, accompagnée de ses départements support et « Sales & Marketing », soit 2 900 salariés en tout.

« Grâce à cette transaction, qui porte sur un montant net de 5,6 milliards de dollars (4,1 milliards d’euros), Imperial Tobacco verra sa part de marché aux Etats-Unis progresser de 4% à 10% et occupera désormais la 3ème place du marché.

« Elle sera soumise à l’approbation du rachat de Lorillard par Reynolds, par les autorités de la concurrence, ce qui pourrait durer de six à neuf mois, ainsi qu’au vote des actionnaires d’Imperial lors de la prochaine Assemblée générale.

« Déjà propriétaire, via sa filiale Fontem Venture, du brevet d’invention de la cigarette électronique, Imperial Tobacco deviendra un des poids lourd du secteur de la e-cigarette grâce à la marque Blu qui représente déjà 45% du marché américain ».

• Commentaire d’Alison Cooper, Directrice générale d’Imperial Tobacco : 
Alison Cooper« Cette transaction constitue une magnifique occasion de donner une nouvelle dimension à nos activités sur le marché américain et de consolider notre présence sur le premier marché mondial du tabac, et le plus rentable.
 Elle nous permettra de construire un portefeuille de marques bénéficiant d’un réseau de distribution national et de créer, ainsi, une structure plus forte et plus concurrentielle.
« Grâce à notre savoir-faire, nous permettrons à Blu, le leader américain de la cigarette électronique, de se développer en lui offrant une empreinte internationale.

« L’intégration de cette acquisition devrait générer des synergies et une optimisation des coûts. Nous prévoyons un retour sur investissement de plus de 10%, supérieur au coût de notre achat à l’issue de la première année d’intégration, ce qui aura un effet positif sur le bénéfice net par action du Groupe.

« La valeur ainsi créée pour nos actionnaires, ajoutée à notre nouvelle dimension stratégique sur ce marché de croissance, font de cette transaction une opportunité exceptionnelle ».

(suite du communiqué)

• Cette acquisition s’inscrit dans la stratégie d’investissement d’Imperial sur ses marques et marchés de croissance, dont font partie les USA.

• C’est un investissement majeur sur le marché du tabac le plus profitable du monde (hors Chine) qui offre un potentiel de croissance structurel.

• A terme, le marché américain pourrait représenter 24% des revenus tabac du Groupe.

• La force de vente et la distribution nationale de ses  produits dans les 50 Etats transforment Imperial en un acteur majeur du marché américain. Son portefeuille de marques comprendra Winston, Maverick, USA Gold, Kool et Salem, qui représentent ensemble 10% de part de marché.

• La position de n°1 de Blu sur le segment des e-cigarettes, alliée au savoir-faire d’Imperial dans les e-produits, permet d’envisager une position de poids pour le Groupe au niveau mondial ainsi qu’une internationalisation rapide.

• La stratégie qui sera mise en œuvre privilégiera, dans un premier temps , les actions au niveau national sur Winston et Blu puis, dans un deuxième temps, selon les Etats, sur Maverick, Kool et USA Gold.

• Le processus d’intégration des activités sera mené par Martin Orlowsky, ancien PDG de Lorillard qui a été nommé Président exécutif des nouvelles activités américaines du Groupe. 

• La transaction sera financée sur endettement. Du fait des importants flux de trésorerie générés par celle-ci, Imperial Tobacco pense conserver sa notation financière. Des synergies seront dégagées sur les achats de tabac et de fournitures, la production, les dépenses de marketing, l’intégration des équipes Sales & Marketing et les fonctions support. 

• Cette transaction à prix modéré offrira un retour sur investissement de 10% par an et améliorera le bénéfice net par action du Groupe, dès la première année d’intégration complète.