Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Août 2019 | Pression normative
 

La Ligue contre le Cancer avait dénoncé, dès le 9 août, la proposition de loi visant à assouplir l’application de la loi Évin dans les stades et lors de manifestations sportives professionnelles (voir Lmdt des 9 et 10 août). Nous en publions ci-dessous des extraits.

« (…) L’article (de la proposition) s’il est voté, nuira considérablement à la Loi Évin tant dans son esprit que dans son application :

« Cet article part du principe que les municipalités peuvent, dans certaines conditions, accorder des dérogations pour la distribution d’alcool aux clubs amateurs. Cette disposition peut être utilisée par les clubs professionnels pour contourner via leurs clubs amateurs la loi Évin, pour faire bénéficier les clubs professionnels de l’application de la mesure.

« Ce « pragmatisme » a des résultats désastreux (…) 

• constatant les insuffisances de l’application de la Loi Évin – il ne les regrette pas d’abord, il ne les dénonce pas –  il en conclut que, puisque c’est ainsi, autant faire profiter les grands clubs professionnels de la mesure d’exception à l’interdiction de l’alcool sur les stades. Il banalise une exception et l’étend aux plus grandes manifestations sportives fragilisant la Loi Évin. L’exception déjà discutable devient la règle.

• la dimension symbolique de cet article est de la sorte désastreuse ; le message éducatif, l’un des deux piliers de la loi, totalement négligé. Potentiellement, il pourrait permettre d’attaquer sous d’autres angles et par d’autres groupes de pression la Loi Évin. En tout état de cause, il normalise la consommation d’alcool en la liant aux sports, modifiant ainsi « l’image sociale » de l’alcool. Les conséquences en seraient durables et dramatiques. »