Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Août 2018 | Pression normative
 

On a commencé à en débattre cet été. Et ce n’est qu’un début. Va-t-on vers de nouvelles restrictions des espaces où il est possible de fumer ?

•• Il y a quelques jours, Karine Gallopel-Morvan (la spécialiste anti-tabac de l’École des hautes Études en Santé publique, ardente militante du paquet neutre / voir Lmdt du 20 mai 2016) annonçait la nouvelle formule amenant à avoir un véritable impact sur le tabagisme d’après elle : « l’augmentation franche et régulière du tabac et le fait de promouvoir de plus en plus d’endroits sans tabac » (voir Lmdt du 24 août 2018).

•• Cet été, on aura entendu parler, comme tous les ans, de plages sans tabac (voir Lmdt du 10 août). Des dispositions généralement bien acceptées tant par les non-fumeurs que par les fumeurs. Sachant que la mesure est loin d’être généralisée, les municipalités ayant des soucis d’autre nature avec leur plage.

Reste que l’innovation, cette année, aura résidé dans l’extension de la mesure d’interdiction à l’intégralité de parcs urbains : tous les parcs de Strasbourg et six parcs à Paris (voir Lmdt des 2 et 7 juillet). Décisions prises rapidement par les municipalités, en faisant l’économie de débats approfondis ou autres consultations sérieuses. Dans quelle mesure le phénomène va-t-il prendre de l’ampleur ? À 18 mois des élections municipales.

•• Les arguments des promoteurs de ces interdictions généralisées ? Ils sont peu nombreux – trois – et d’inégales portées :

• les risques de tabagisme passif pour les non-fumeurs ? : difficile à soutenir sérieusement, s’agissant d’espaces à l’air libre ;

• le « mauvais exemple » aux yeux des enfants : cela se discute mais les échanges peuvent se révéler sans fin, la vie quotidienne soumettant tellement de mauvais exemples au regard des bambins ;

• le mauvais impact environnemental des mégots : l’objection s’avère plus sérieuse, voire convaincante. C’est probablement par la recherche de solutions concernant ce problème précis que devraient commencer à se mobiliser – et à travailler – ceux qui sont attachés au fait que le droit des fumeurs responsables soit toujours respecté.