Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Jan 2015 | E-cigarette
 

republic-technologies-a-la-conquete-de-l-e-cigarette_509057_516x343« Ce nouveau venu devrait faire du bruit, et pas mal de fumée aussi, au rayon de la vaporisation » … Ce « nouveau », selon L’Indépendant de ce vendredi 16 janvier, c’est Republic Technologies qui, « loin du papier à rouler JOB », se lance à la conquête de l’e-cigarette (voir Lmdt des 7 novembre et 7 juillet 2014) avec « l’E-CG », distribuée par le réseau des buralistes.

Il est vrai que Republic Technologies et L’Indépendant sont, l’un comme l’autre, basés à Perpignan (où est né, en 1838, le papier JOB). Mais cette communication grand public, par le biais de la presse, est significative. Car très rassurante sur le soin placé tant dans le produit que pour sa mise sur le marché.

« Nous avons signé une charte de coopération avec la Confédération des buralistes  », y explique Olivier Partouche, directeur général délégué de Republic Technologies. Soit un potentiel de 26 000 points de vente, « on comprend mieux la stratégie conquérante » commente L’Indépendant.

Tout comme son ambition de devenir un acteur majeur dans le e-liquide : « nous avons réfléchi sur la gamme, sur les moyens de produire, sur le marketing, sur le réseau de distribution. Nous sommes désormais passés à la phase opérationnelle en proposant un produit 100 % français, d’une qualité irréprochable et avec une traçabilité sans faille sur la totalité des ingrédients rentrant dans la composition des arômes » » indique Thierry Bigot, directeur des ventes.

Mais la gamme des produits, estampillée Republic Technologies, c’est aussi un vapoteur high tech « conçu pour obtenir une vapeur dense et agréable ». Les liquides (13 arômes et 4 taux de nicotine) sont fabriqués dans l’usine perpignanaise, insiste quand même le quotidien régional en guise de « cocorico » à la catalane.