Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Juil 2020 | Trafic
 

Dommage que les médias nationaux ne se soient pas emparés de cette affaire … prouvant concrètement comment les grands réseaux mafieux de l’Est investissent la contrebande du tabac sur le marché français. 

Devant des organisations si structurées, il va bien falloir adapter et coordonner plus les moyens douaniers et policiers. L’urgence est là. 

•• Écoutes, surveillances et filatures avaient permis de démêler les connections entre plusieurs filières se coordonnant pour se livrer à un trafic de cigarettes à grande échelle : avec liaisons en Allemagne, en France, en Pologne ou encore en Moldavie.

En 2019, 22 trafiquants – originaires d’Albanie, d’Arménie, d’Azerbaïdjan, de Moldavie et d’Ouzbékistan – avaient été interpellés (voir 19 et 22 janvier5 et 9 avril 2019).

•• Au terme de huit jours de procès devant la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Rennes (voir 5 juillet 2020), 21 des prévenus ont été condamnés, ce jeudi 9 juillet tard dans la nuit, à des peines allant jusqu’à 3 années d’emprisonnement.

6 sont reconnus coupables d’association de malfaiteurs et de blanchiment en bande organisée, les autres étant considérés comme complices. Le montant total des amendes arrive à 600 000 euros.

•• Ils étaient tous poursuivis pour appartenance à une organisation criminelle ayant importé des dizaines de milliers de cartouches de cigarettes en France, entre 2017 et 2019. Achetées 28 euros, elles étaient revendues jusqu’à 5 euros supplémentaires sur le marché noir. Le bénéfice minimum est estimé à 1 million d’euros.