Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Mar 2019 | Profession
 

Un rendez-vous notable : c’est la première fois qu’un président des buralistes franchit le porche du ministère de la Culture pour un rendez-vous officiel.

•• Ce mardi 19 mars, Philippe Coy a eu un entretien avec Franck Riester qu’il avait déjà eu l’occasion de rencontrer quand ce dernier était député de Seine-Marne et vice-président du groupe UDI.

Mais, cette fois-ci, deux sujets précis étaient à l’ordre du jour :

• la conjugaison entre le Plan de Transformation des points de vente des buralistes et la réforme, en cours, de la distribution de la Presse ;
• l’implication particulière du réseau des buralistes dans le Loto du Patrimoine.

•• Hier également, Philippe Coy a eu une réunion de travail avec Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion du Territoire et des Relations avec les Collectivités territoriales.

Au menu : la politique de redynamisation des centres-villes mais aussi des centre-bourgs ; le plan de Transformation des buralistes et les nouvelles missions de service au public.

•• S’agissant de personnalités qui comptent dans la majorité gouvernementale, Philippe Coy ne s’est pas privé de faire passer un message fort dans la perspective des élections européennes : des initiatives concrètes doivent être prises contre les distorsions de fiscalité et pour de vraies entraves au transport intra-communautaire du tabac. Autre sujet concret sur lequel le président de la Confédération demande plus que des engagements.