Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Mai 2018 | Profession, Vapotage
 

Suite à l’annonce, par le ministère de la Santé, du remboursement de patchs anti-tabac (voir Lmdt de ce jour ainsi que des 16 mai et 26 mars), Éric Sensi-Minautier (Directeur des Affaires publiques, juridiques et de la Communication de BAT Europe de l’Ouest) a publié une réaction que nous reproduisons :

« À 15 jours de la Journée Mondiale sans tabac, la communication l’emporte sur l’efficacité.

Selon l’OFDT, le nombre de médicaments d’aide à l’arrêt au tabac vendus depuis 2005 équivaut au traitement de 26 millions de fumeurs cumulés.

Près de 3 millions de forfaits de remboursements de substituts nicotiniques ont été versés entre 2007 et 2016, soit un cout estimé de 261 millions d’euros pour la Sécurité sociale, si on prend une moyenne de 100 euros remboursés.

Résultat : aucun effet sur la prévalence tabagique qui a augmenté sur la même période en passant de 27 % à 28,7 %.

Nous ne comprenons pas que le Ministère de la Santé ne soit pas plus innovant dans ses mesures de santé publique. En effet, il dispose pourtant d’une alternative crédible qui est le vapotage, sans coût pour les finances publiques.

C’est d’ailleurs ce qu’a fait le Royaume-Uni : sensibiliser les fumeurs et les accompagner vers le vapotage, ce qui a permis une baisse de la prévalence tabagique de 20 à 15,8 % ces six dernières années ».