Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Fév 2018 | Observatoire
 

Comment expliquer le recul en trois ans de l’expérimentation du tabac (moins 10 points) et du tabagisme quotidien (moins 7 points) des adolescents de 17 ans, constaté dans la neuvième étude Escapad menée par l’OFDT (voir Lmdt du 6 février) ?

Stanislas Spilka – responsable des enquêtes statistiques à l’OFDT (Observatoire français des Drogues et Toxicomanies) – avance l’hypothèse, dans Le Parisien du 7 février, que « le tabac fait moins rêver les adolescents que les générations précédentes. Les ados vivent depuis plusieurs années dans un univers du tabac qui est dénormé.

« Les mineurs n’ont plus le droit d’aller acheter eux-mêmes leurs cigarettes. D’ailleurs, il ne viendrait plus à l’esprit de leurs parents de leur demander d’aller chercher leurs propres clopes au bureau de tabac. Tout cela concourt à nuire à l’image des cigarettes ».

Thèse déjà avancée par la directrice-adjointe de l’Observatoire, Ivana Obradovic (voir Lmdt du 24 janvier).

Pour l’instant, faute de perspective, impossible de relier cette baisse avec l’instauration du paquet neutre, car les travaux d’Escapad ont été menés en mars 2017 …

« On se réjouit de ce recul, mais cela ne doit pas faire oublier que 25 % des adolescents fument régulièrement du tabac. Le combat est donc loin d’être gagné », nuance Stanislas Spilka.