Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Nov 2020 | Observatoire
 

L’opération commerciale est programmée pour le 27 novembre, mais déjà un accord a été trouvé avec Amazon pour que la période de communication avant l’opération soit restreinte. Le Conseil national des Centres commerciaux a récemment demandé son interdiction.

Le député Jean-François Parigi (Seine-et-Marne) – soutenu par ses collègues LR Aurélien Pradié (Lot), Jacques Ferrara (Corse-du-Sud), Ian Boucard (Territoire de Belfort) et Antoine Savignat (Val-d’Oise) – est à l’initiative d’une missive envoyée à Bruno Le Maire, afin de demander aux géants du e-commerce de la reporter. Il s’en explique dans Le Parisien.

•• « Dans le contexte actuel, où l’on essaie de sauvegarder au maximum le commerce de proximité, le Black Friday, comme il s’organiserait, écarterait de fait ces commerces de cette opération. Le souci, c’est de retrouver un peu d’égalité entre tous les acteurs. Le Black Friday génère environ 6 milliards d’euros. Il serait vraiment dommageable que nos commerces de proximité soient écartés de cette opération et de ces retombées. »

•• « Il est vrai qu’aucun texte législatif ne s’applique aujourd’hui. D’un point de vue juridique, la puissance publique n’a pas les moyens de reporter le Black Friday. C’est pour cela que je demande à Bruno Le Maire de réunir tous les acteurs concernés autour d’une même table, dans l’optique de reporter cette opération. Un accord a déjà été trouvé avec Amazon ».

( Voir 27 novembre 2019).