Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Nov 2020 | Profession
 

« Des regroupements persistants de personnes sans respect des mesures barrières aux abords » de deux bar-tabac, installés à Méru (25 kilomètres au sud de Beauvais) a signalé la police municipale vendredi dernier.

En conséquence, la préfète de l’Oise, Corinne Orzechowski, a pris un arrêté pour leur interdire partiellement de faire de la vente à emporter. Les deux établissements ne pourront ainsi plus en proposer de 10 h 30 à 13 h 30 et de 17 à 20 heures.

•• « Oui, il y avait la queue devant mon établissement vendredi, mais parce qu’il s’agissait d’un vendredi 13 ! Donc les clients étaient surtout là pour venir chercher un jeu à gratter, pas un café. Et s’ils étaient dehors, c’est justement parce qu’ils respectaient les gestes barrières en restant à deux mètres de distance les uns des autres » proteste le patron d’un des deux bar-tabac.

« Ça n’a aucun sens de nous interdire partiellement de faire de la vente à emporter alors que la plupart des clients ne viennent pas pour le bar ».

•• « La grande majorité des gens sont venus pour faire du grattage » assure un employé de l’autre établissement. « C’est vrai qu’on a vu un autre groupe de personnes traîner près du bar-tabac, mais on a mis des affiches et on les chasse à chaque fois. C’est une décision injuste. »