Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Juin 2020 | L'essentiel, Trafic
 

Le rapport KPMG sur l’état du marché parallèle des cigarettes en Europe (Union européenne, Grande-Bretagne, Suisse, Norvège), correspondant à 2019, vient d’être publié.

Pour la France, le marché parallèle ressort à 30,1 %. Soit la part de consommation de cigarettes qui ne vient pas du réseau des buralistes.

À comparer avec les chiffres KPMG des années précédentes :
• 28,4 % en 2018 (voir 6 juin 2019)
• 24,6 % en 2017 (voir 31 juillet 2018)
• 27,1 % en 2016 (voir 5 juillet 2017).

•• Pas vraiment une surprise. Avec 30,1 % de marché parallèle, la France est le pays européen le plus affecté par le phénomène.

Ce marché parallèle représente en tout 16 milliards de cigarettes (800 millions de paquets). La répartition étant à peu près égale entre les achats de particuliers à l’étranger et ce qui relève de la contrebande/contrefaçon.

À noter que la contrefaçon apparaît encore marginale en France (42 millions de paquets). Mais elle est en pleine croissance (+ 82 %).

•• Au sein de l’Union européenne, la contrebande et la contrefaçon a été évaluée à 38,9 milliards de cigarettes (dont 18 % pour la France).

•• Ce rapport KPMG pour 2019 a été réalisé avec la même méthodologie que les années antérieures, avec le soutien de Philip Morris International. Lien (rapport France en anglais) : KPMG Report 2019 – France

À suivre. Nous reviendrons plus précisément sur ces données.