Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Juin 2019 | L'essentiel, Trafic
 

Le rapport KPMG sur le marché parallèle des cigarettes en Europe est publié ce matin.

Les résultats pour la France font apparaître un marché parallèle à hauteur de 28,4 %. Soit la part de la consommation qui ne vient pas du réseau des buralistes.

Pour 2017, nous en étions à 24,6 % de marché parallèle (voir Lmdt du 31 juillet 2018). Pour 2016, nous en étions à 27,1 % (voir Lmdt du 5 juillet 2017).

•• Par rapport à l’année précédente, l’estimation 2018 porte donc sur 15,8 milliards de cigarettes supplémentaires consommées alors qu’elles venaient du marché parallèle : +10 %.

•• Ces 28,4 % de marché parallèle pour 2018 se décomposent de la façon suivante :

14,4 points correspondent à de la contrebande et de la contrefaçon (13,1 en 2017)
14 points correspondent à des achats frontaliers ou ailleurs à l’étranger, dans le cadre des limites autorisées ou pas (11,5 en 2017).

•• Dans le segment « contrebande et contrefaçon », la contrefaçon est pratiquement triplée par rapport à l’année précédente. Elle représente un volume de 2,3 millions de paquets.

•• Cette année, le rapport KPMG Stella a été réalisé, avec la même méthodologie que les années précédentes, pour le compte de Philip Morris.

À suivre