Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Juil 2017 | Trafic
 

Les chiffres 2016 du rapport Sun de KPMG sur le marché parallèle du tabac en Europe ont été publiés hier. Comme les années précédentes (voir Lmdt des 8 juin 2016, 28 mai 2015 et 24 juin 2014).

•• Concernant la France, il apparait que le marché parallèle reste, en 2016, au même niveau – dramatiquement élevé – que l’année dernière : 27,1 % de la consommation.

Ces 27,1 % « officiels » sont différents des 26,8 % qui ont circulé hier, suite à une erreur de consolidation de dernière heure.

•• Rappelons bien que ces 27,1 % correspondent à ce qui est consommé et non approvisionné par le réseau des buralistes.

Ils se décomposent de la façon suivante :
14,8 % : produits de contrebande et contrefaçon (14,6 % en 2015).
12,3 % : achats frontaliers, que les quotas soient ou non respectés par les acheteurs (12,5 % en 2015).

•• Au moment où le paquet à 10 euros est annoncé par le Gouvernement, il n’est pas anodin de constater que ce marché parallèle est une réalité qui s’ancre durablement en France – près de 30 % de la consommation totale des cigarettes, quand même … – après une progression continue depuis 2011 : + 12 % entre 2011 et 2016.

•• On peut déjà indiquer que les principaux pays d’approvisionnement sont l’Algérie, l’Espagne, la Belgique et, dans une moindre mesure, le Luxembourg.

À suivre …