Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Fév 2019 | Profession
 

Au fil des jours et des conversations au comptoir avec ses clients, Nathalie Fortin-Jouannet, buraliste à Saint-Prest (près de Chartres), a rapidement eu l’idée d’organiser le Grand Débat dans son établissement.

« Tous les jours, on en entend parler ici. Ça vaut le coup de faire quelque chose, c’est la première fois qu’on nous donne cette opportunité. Pourquoi ne pas tenter ! Et le bistrot c’est un lieu d’échange par excellence ».

Nathalie a déjà assisté à plusieurs Grands Débats, à Châteaudun et à Champhol (banlieue de Chartres).

•• Son projet : quatre réunions thématiques, le samedi soir, du 9 février jusqu’en mars.

Son but : échanger dans le respect et valoriser la voix des citoyens. « Justement, en tant que citoyenne, avant d’être commerçante, il est important de laisser la parole à chacun et d’entendre différents points de vue » explique-t-elle dans les médias locaux.

•• Elle va surtout être là pour expliquer le Grand Débat et prendre des notes en vue d’une synthèse pour remonter les idées et la parole des participants. « Ça va être très convivial. J’ai même des personnes, qui m’ont demandé « on peut apporter une tarte ? » J’ai trouvé ça génial. Je vais mettre des boissons et des petites choses à grignoter ».

En cas de dérapage, Nathalie prévient : « je serai intransigeante. Je mettrai les points sur les « i » pour échanger dans le respect. En huit ans, ici, on n’a jamais eu de problèmes de bagarre ».