Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Nov 2016 | International
 

PMI Catzanpoulos

Une déclaration d’André Calantzopoulos (Pdg de Philip Morris International) sur la BBC, ce mercredi 30 novembre, a retenu toute l’attention des Echos.fr : « je pense que le moment arrivera où les produits alternatifs seront suffisamment répandus … pour commencer d’envisager, aux côtés des gouvernements, une période d’arrêt progressif de la cigarette ».

• Pour tempérer un titre plutôt accrocheur, l’article remet la déclaration dans son contexte : le lancement en Grande-Bretagne de l’iQOS (voir Lmdt des 23 novembre, 10 octobre et 28 septembre). Et de rappeler « comme plusieurs de ses rivaux, Philip Morris International a beaucoup investi – 2 milliards de dollars – dans les dispositifs de substitution à la cigarette classique ».

• Cependant, la fin de la cigarette est loin d’être proche : « André Calantzopoulos estime que le monde comptera encore plus d’un milliard de fumeurs en 2025 ».

•• Alors ? « Philip Morris International et les autres groupes préparent la relève côté produits et côté alliances industrielles (comme la tentative de fusion BAT/ Reynolds /voir Lmdt des 16 novembre et 22 octobre). Les dispositifs de tabac chauffés s’annoncent comme prometteurs.

« C’est le produit qui réplique le plus l’acte et le plaisir de fumer, ce qui devrait encourager les consommateurs à essayer et pousser, in fine, à la conversion », selon les analystes de Jefferies. Ceux-ci pensent que les deux principaux acteurs du marché américain (Altria et Reynolds) dégageront, d’ici à 2020, près d’un milliard de dollars de revenus avec ces produits, contre une perte de 300 millions attendue cette année ».