Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Fév 2018 | Profession
 

Le sujet tabac, c’est bien connu, cela intéresse les lecteurs. Le Canard Enchaîné en sait quelque chose et pique deux fois la tête, cette semaine, dans la mare aux infos du secteur.

•• « Fume, c’est (vraiment) du lourd ! » : soit un sujet en page une pour revenir sommairement sur la plainte d’une « assoce antitabac » (le CNCT) contre les fabricants dans le cadre de ce qu’il est convenu d’appeler le « filtergate » (voir Lmdt du 9 février).

•• « Cigarettes : savoir-faire douanier en fumée » : un deuxième article, en page intérieure. Et qui revient sur un sujet autant plus grave : la contrebande. Extraits :

Le chef des gabelous se fait du mouron. Dans quelques semaines, comme tous les ans (voir Lmdt des 16 mars 2017 et 18 mars 2016), il va devoir rendre publique la quantité de cigarettes de contrebande saisie. D’après les infos du « Canard », le chiffre se situe très en-deçà des espérances. Mauvais coup de tabac ?

Le Directeur général des Douanes aura pourtant tout tenté pour stimuler ses troupes. En octobre dernier, il s’est fendu d’une note à ses directeurs interrégionaux et à la responsable de la Direction nationale du Renseignement et des Enquêtes douanières (DNRED), le service de renseignement de Bercy à l’origine, avec ses indics, de l’essentiel des saisies.

Dans cette bafouille intitulée « Renforcement de la lutte contre la fraude en matière de tabac », le chef douanier ne mégote pas : « les résultats provisoires en matière de tabacs sont en net retrait par rapport aux objectifs assignés à la Douane pour l’année 2017. »

Et d’insister lourdement : « je vous demande de mobiliser toutes vos équipes pour orienter le ciblage et les contrôles vers ce secteur » (…)

Le directeur des Douanes évoque d’ailleurs, dans sa missive, la « défense du réseau des buralistes ».