Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Oct 2014 | International, Profession
 

PMI Italie Renzi 3« En apportant au marché des produits potentiellement à moindre risque, nous marquons une étape historique dans la démarche stratégique de PMI pour une réduction des  effets nocifs pour la santé » a déclaré André Calantzopoulos, PDG de Philip Morris International (au centre), en présence du premier ministre italien, Matteo Renzi, lors de l’inauguration de l’usine-pilote de Zola Predosa, près de Bologne, ce vendredi 10 octobre (voir Lmdt du 11 octobre/1). C’est de là que commencent à sortir les premiers produits de nouvelle génération de PMI, à moindre nocivité (potentially reduced-risk products / RRP’S).

« Notre choix d’investir à Bologne et en Italie témoigne, à la fois, de notre confiance dans le potentiel de nos nouvelles technologies et de notre conviction que ces innovations représentent potentiellement un changement de paradigme pour notre industrie, la santé publique et les fumeurs adultes » a ajouté André Calantzopoulos.

« Avec cet investissement de Bologne nous développons notre présence traditionnelle en Italie et réaffirmons notre engagement dans l’économie locale » devait reprendre Eugenio Sidoli (président de Philip Morris Italie). « Je suis sûr qu’avec la qualité des infrastructures disponibles dans la région et, surtout, qu’avec le talent et l’engagement de nos équipes, l’Italie restera un pilier important de la réussite de Philip Morris International ».

PMI ItalieRéponse du président du Conseil italien : « Voilà un message formidable. Le futur, c’est maintenant … pour une Italie qui a besoin d’attirer des investissements et de renouer avec son imagination créatrice ». Matteo Renzi était accompagné des ministres du Développement économique (Federica Guidi) et de l’Environnement (Gianluca Galletti).

L’investissement industriel porte, au bas mot, sur 500 millions d’euros et la création de 600 emplois.

Mais, en fait, ce vendredi 9 octobre a connu un double événement industriel : Matteo Renzi et André Calantzopulos ont, en effet, inauguré l’usine- pilote de Zola Pedrosa où une chaîne de production et de conditionnement fonctionne déjà pour alimenter les deux villes tests de Milan et Nagoya au Japon (à partir de décembre / voir Lmdt du 11 octobre 2).

Mais ils ont « signé » aussi la première pierre de l’usine définitive de production (à Crespellano, dans la même région / représentation de la maquette ci-dessus). Celle-ci sera édifiée sur un site de 310 000 mètres carrés et développera, à partir de fin 2016, une capacité de production annuelle de 30 milliards d’équivalent-cigarettes. Certains estiment déjà que cela représenterait l’équivalent de  6 % du marché européen des cigarettes conventionnelles.

A suivre.