Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Juin 2012 | International
 

Dans le cadre du procès contre les industriels canadiens du tabac qui entame son troisième mois d’audience, les parties plaignantes se sont posées en  « victimes du tabac, qui ont commencé à fumer il y a des décennies, à l’époque où il n’y avait pas d’information sur le tabac ».

Marie Polet, présidente d’Imperial Tobacco Canada (filiale de BAT dans ce pays), invitée à témoigner le lundi 4 juin, a déclaré que les industriels du tabac ne niaient pas les dangers liés au tabagisme, mais que « nous ne donnons aucune directive au consommateur. Il fait ses propres choix. C’est un adulte au courant des risques ».

Ce procès réunit en recours collectif près de deux millions de fumeurs et ex-fumeurs québécois, qui réclament aux industriels canadiens du tabac – Imperial Tobacco Canada (filiale de BAT dans ce pays), JTI-Macdonald et Rothmans/Benson&Hedges – quelque 27 milliards de dollars de dommages et intérêts.

Retrouver toutes les informations sur le procès au Canada dans la rubrique International : 12 mars12 mars13 mars, 14 mars3 avril14 avril12 mai