Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Août 2017 | Profession
 

Une augmentation moyenne du prix du paquet d’un euro au 1er janvier : on y va directement à la lumière de la confirmation de Gérald Darmanin, au cœur du mois d’août (voir Lmdt du 16 août), et surtout des informations qui ont filtré du séminaire gouvernemental de rentrée, hier (voir Lmdt du 28 août).

Tout amène à penser qu’un premier arbitrage au plus haut niveau a porté sur le paquet à 10 euros « en 3 ans ». Quant au deuxième arbitrage, il concerne l’importance « du premier palier ».

Agnès Buzyn souhaite que « la première marche soit forte ». Elle a besoin de visibilité (une mesure tabac le permet toujours, quelle que soit son efficacité réelle) et elle est appelée à compter dans le dispositif gouvernemental : la ministre des Solidarités et de la Santé va devoir mener à bien la mise en place d’un « système universel de retraite » l’année prochaine.

Nous sommes partis pour une première étape à 1 euro, en 2018.

Et chacun de faire ses calculs. Et certains de se rappeler ce qui s’était passé en 2003-2004.

Et d’autres, péchant par naïveté feinte ou réelle, de s’étonner que l’on ne parle plus d’harmonisation européenne (voir Lmdt du 26 août) ou de mise en place d’un vrai plan de lutte contre le marché parallèle : sujets trop compliqués que cela.

Y aura-t-il un vrai débat lors de la discussion parlementaire sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) en octobre ? Entre une majorité parlementaire aussi inexpérimentée que caporalisée et « des oppositions » complètement muettes sur le sujet.

Reste la vigueur de la réaction des buralistes – frontaliers, en particulier – sur le terrain. Et l’analyse précise que fera l’Élysée de la dégringolade actuelle d’Emmanuel Macron dans les sondages.