Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Oct 2014 | Profession
 

Prix cigarettesLes Échos de ce lundi 13 octobre revient sur ce sujet des prix du tabac qui semble échauffer tant les médias que les buralistes. A partir des informations que nous avons reprises la semaine dernière (voir Lmdt des 9 et 10 octobre) et des propos de Christian Eckert de ce dimanche, lors du Grand Jury LCI/ RTL (voir Lmdt du 12 octobre).

Le quotidien rebondit avec le développement suivant : « En fait, les fabricants n’ont pas encore déposé leurs intentions de prix auprès du ministère : ils le feront mi-novembre. Philip Morris serait prêt à monter les prix de ses paquets de 7 à 7,30 euros, en échange d’une baisse des droits frappant le tabac. L’idée est de gagner en marge ce qu’il perdrait en ventes en raison du prix dissuasif. L’ensemble des taxes représente 81,4 % du montant TTC du paquet. Les autres fabricants s’alignent généralement sur les hausses de Philip Morris, selon le CNCT. Mais une baisse des droits est très peu envisageable au Parlement où de nombreux députés cherchent chaque année au contraire à les relever.

« La députée socialiste Michèle Delaunay a ainsi déposé, jeudi dernier, un amendement – qui revient chaque année – pour aligner la fiscalité des cigares et cigarillos sur celle des cigarettes. Elle est de 44,7 % en France. Si elle est alignée sur celle de la cigarette, le prix du paquet de cigarillos passera de 6,80 à 16,90 euros ! ».

« Une telle opération ne rapportera rien à l’État, car le marché disparaîtra » a souligné, au quotidien, Fabrice du Repaire (secrétaire général de l’ Association des Fournisseurs de Cigares), en rappelant qu’à ce jour la mesure a toujours été rejetée par les parlementaires.