Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Mai 2018 | Profession
 

Suite au changement de certains prix, ce lundi (voir Lmdt des 29/30 avril), Gérard Lattier, buraliste lyonnais dans le 6ème, réagit dans Lyon Capitale.

Cela ne changera rien aux habitudes des fumeurs selon lui. « La seule chose qui peut faire arrêter de fumer, c’est gratuit et pas taxé, et c’est la volonté », affirme-t-il.

•• Si, à l’échelle nationale, les chiffres sont en baisse, Gérard Jarrier lui, n’a vu aucune différence depuis la hausse des prix du 1er mars : « Je suis dans un quartier où les gens font peut-être moins attention. Il faut dire, certains n’ont même pas vu que le prix de leur paquet avait baissé. Ils payent, c’est tout. »

•• « Lyon ce n’est pas loin des frontières, les gens ont vite fait d’aller faire un saut en Italie ou en Espagne pour ramener des paquets moins chers. Si je fumais, c’est ce que je ferai, sans hésiter », lance le buraliste.