Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Nov 2019 | Profession
 

En rebond à l’enquête de l’Institut Molinari sur la sur-fiscalisation du prix des cigarettes (voir 2 novembre), Cyril Lalo – responsable des relations institutionnelles de Seita / Imperial Brands (voir 16 septembre) – alerte sur la limite du système dans Le Journal de l’Économie du 8 novembre.

Son argumentation, en quatre points :

•• Avec près de 30 % des cigarettes achetés hors du réseau des buralistes, en moyenne, les fumeurs français sont les champions d’Europe de la débrouille.

•• Et, en choisissant de s’alimenter auprès de revendeurs illégaux ou de l’autre côté de la frontière, ils ont un impact immédiat sur l’économie.

•• « Cette augmentation du commerce parallèle est dramatique pour l’économie française. Non seulement, elle a provoqué la disparition de près de 40 % des bureaux de tabac dans les départements frontaliers en 20 ans. 

•• « Mais en plus, elle génère une perte des recettes fiscales qui s’élève aujourd’hui à plus de 5 milliards d’euros par an ! Quand on sait que l’État se bat pour quelques centaines de millions d’euros, il y a véritablement une incohérence. »