Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Oct 2019 | Profession
 

« Il y a des paliers qui sont symboliques. Lundi prochain, nous en vivrons un puisque le paquet de Gauloises va passer à 5 francs » …

Nous sommes le 27 juillet 1987 et Gabrielle Bricet, présentatrice de France 3 Bourgogne, lance le JT. Une archive (lien) que vient de rediffuser l’INA dans le contexte de la hausse des prix du tabac du vendredi 1er novembre (voir Lmdt du 23 octobre).

Et 32 ans plus tard, c’est un palier autrement plus symbolique qui va être atteint : le prix du paquet de Gauloises en France va passer pour la première fois la barre des 10 euros, soit 13 fois cher plus qu’en 1987.

•• À l’époque, cette augmentation du prix du tabac de 2 % était actée afin de financer le trou de la sécurité sociale.

Certains fumeurs n’y voyaient d’ailleurs aucun inconvénient : « je ne suis pas spécialement contre, c’est pas si mal. Moi-même étant fumeur, je sais que ça peut provoquer un jour ou l’autre des troubles. C’est un petit peu comme ce qui a été fait pour l’alcool, je suis pas contre. Après, est ce que ça va renflouer la sécurité sociale, je n’en sais rien mais c’est pas mal » racontait alors au micro un fumeur.

•• Mais lorsque le journaliste lui demande ce qu’il pense d’ une éventuelle interdiction de la cigarette dans les lieux publics, il répond : « chacun doit vivre. Je vais pas embêter les gens parce qu’ils ne fument pas. Je vois pas pourquoi on m’embête parce que je fume.  »