Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Oct 2020 | Profession
 

La nouvelle grille des prix au 1er novembre, publiée avec l’homologation parue au Journal officiel de vendredi dernier (voir 11 octobre), traduit un certain resserrement du marché.

Entre la référence la plus vendue et celles qui la suivent immédiatement après. Alors que les références les moins onéreuses sont juste en dessous de la barre des 10 euros.

Deux grandes questions se posent.

Le « rendement fiscal » de cette nouvelle grille de prix va-t-il continuer à être aussi fort que la tendance de ces derniers mois (hors période de fermeture des frontières) ? (voir 7 octobre 2020).

L’État va-t-il respecter le principe de cohérence avec lui-même qui devrait l’amener à engager des moyens exceptionnels pour lutter contre toutes les formes de contrebande et de détournement fiscal ?

Les textes existent. Comme la limite à une cartouche du nombre de cigarettes pouvant être ramenées de l’étranger (voir 31 juillet 2020). Ou la possibilité de verbaliser sans attendre l’acheteur de cigarettes à la sauvette (voir 26 décembre 2019).