Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Fév 2019 | Profession
 

Il semblerait qu’un « loupé » administratif (qui ne soit pas du fait de la Santé, ni de la Douane, ni de Bercy …) soit à l’origine de la non-parution, ce matin dans le JO, de l’arrêté sur l’homologation des prix du tabac applicables au vendredi 1er mars (voir Lmdt de ce jour).

Ce qui n’a pas été sans provoquer – tôt ce matin – une vive réaction de la part de la Confédération s’inquiétant de la situation de buralistes sans caisses, ni étiquettes à jour, ce vendredi 1er mars !

Depuis, la Confédération a obtenu un certain nombre d’assurances : les nouveaux prix « devraient » (chat échaudé …) effectivement paraître au JO de ce jeudi 28 février. Quoiqu’il en soit, un buraliste passant commande sur le site Logista y trouve déjà la nouvelle tarification.

•• Sur la présence effective des nouveaux prix dans le point de vente, vendredi matin :

concernant les systèmes d’encaissement, la Confédération s’est assurée « que ceux-ci seront bien actualisés pour le 1er mars à minuit. »

concernant les étiquettes d’affichage de prix : d’après nos informations, tout a été fait pour qu’elles arrivent à temps.

Mais la Confédération est intervenue auprès de la Douane pour que ses services « ne verbalisent pas les points de vente qui ne seraient pas conformes en termes d’affichage de nouveaux prix. » Sachant que le premier réflexe des buralistes consistera, déjà, à avoir enlevé les anciens prix pour le matin du 1er mars.

•• Sur la déclaration de stocks obligatoire (voir Lmdt du 22 février 2019) :

elle devra se faire à travers la comptabilisation de tous les groupements (cartouches) non – rompus, en stock, à la clôture de ce jeudi 28 février au soir ;

la date-limite pour la déclaration de stock est fixée au mercredi 6 mars ;

un message pratique (Le Lien) vient d’être adressé par la Confédération aux buralistes sur le sujet.

•• Par ailleurs, la Confédération annonce que les sociétaires de la Mudetaf, assurés en Multirisque Professionnelle Tabac, se verront proposer une augmentation de leurs garanties sur stock de 10 % sur les 3 mois, sans surprime. Comme l’année dernière (voir Lmdt du 14 février 2018).