Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Oct 2018 | Profession
 

L’article 51 de la loi Pacte visant « à autoriser le transfert au secteur privé de la majorité du capital de la FDJ » (voir Lmdt du 1er octobre) a été adopté, à mi-journée, par 48 voix contre 12, à l’Assemblée nationale.

L’État s’est engagé, par la bouche de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, à garder au moins 20 % du capital.

Parmi les divers propos échangés lors des débats, nous noterons d’emblée les déclarations suivantes de Bruno Le Maire : « j’accorde beaucoup d’importance aux buralistes, comme je l’ai toujours fait, notamment quand j’étais ministre en charge de l’aménagement du territoire ; et nous continuons à le faire avec Gérald Darmanin.

« Pas de FDJ sans les buralistes et un réseau puissant. D’ailleurs, le dernier Contrat d’avenir a renforcé le financement de leurs activités jeux.

« Et Philippe Coy, le président de la Confédération, était encore reçu par mon cabinet hier.

« Les buralistes pourront souscrire des actions et participer au capital de la FDJ, comme ils le souhaitent depuis longtemps. »

À suivre.