Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Avr 2019 | Profession
 

La nomination d’une nouvelle directrice de la Communication et du Développement durable de la Française des Jeux, Raphaële Rabatel a eu son petit effet médiatique.

En effet, il se trouve que Raphaële Rabatel est, dans la vie, la femme de Gilles Legendre, président du groupe des députés LREM à l’Assemblée nationale. Et donc, les « faiseurs d’allusions en passant » se sont mis à la tâche : les réseaux sociaux, puis la presse (Libé) et des politiques.

•• Il se trouve que Raphaële Rabatel – qui doit prendre ses fonctions en mai – est reconnue comme une professionnelle accomplie. Elle l’a montré dans ses différentes fonctions de la Caisse nationale de la Caisse d’Épargne à Image 7, en passant par Gaz de France où elle a accompagné la privatisation, au titre de Directrice de la Communication, avant de suivre la fusion avec Suez.

•• Jugeant la polémique « infondée », la FDJ a réagi en indiquant que Raphaële Rabatel était « la meilleure candidate » et « cochait toutes les cases ». Selon l’entreprise, « il n’y a pas de conflit d’intérêts » à son futur poste puisqu’elle « ne s’occupera pas des relations parlementaires ».

•• Il est vrai que la prochaine privatisation de la FDJ est propice à tous les coups bas. Cela a d’ailleurs commencé avec cette histoire de tentative d’amende disproportionnée pour les buralistes vendant des jeux aux mineurs (voir Lmdt du 15 mars).