Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Nov 2017 | Profession
 

L’Agence des Participations de l’État (APE) aurait mandaté BNP Paribas pour préparer la privatisation totale ou partielle de la Française des Jeux dont l’État détient 72 % du capital. C’est du moins ce qu’annonce Le Figaro (dans son édition du 8 novembre / voir aussi Lmdt des 9 octobre et 7 novembre).

« Mais le dossier est sensible et complexe. Il suppose de faire voter un texte législatif ad hoc et de trouver un consensus au sein même du ministère des Finances où la Direction du budget a toujours gardé un œil attentif sur une entreprise dont les mises des joueurs rapportent très gros chaque année à l’État.

« Les mois qui viennent testeront donc autant les rapports de force au sein de l’appareil d’État que les schémas qui seront imaginés par l’APE et l’entreprise. Il faudra placer le curseur entre une simple opération technique, qui verrait par exemple la mise en Bourse de 20 % du capital, et une opération plus stratégique où l’État perdrait le contrôle avec à la clé un nouveau projet pour la FDJ.

« Quel que soit l’arbitrage final, rien ne se fera au mieux avant mi-2018. »