Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Avr 2017 | Observatoire, Profession
 

Rafraîchissement de mémoire.

Quelles ont été, jusqu’à maintenant, les positions d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen concernant les sujets qui préoccupent nos lecteurs : la politique d’encadrement du tabagisme et l’accompagnement du réseau des buralistes ?

Ceci, à travers les réponses apportées – avant le premier tour – par les deux candidats au Losange (voir Lmdt du 8 avril) et à des anti-tabac (voir Lmdt du 12 avril). On y ajoutera certains éléments issus d’un courrier d’Emmanuel Macron à Pascal Montredon (voir Lmdt du 20 mars).

EMMANUEL MACRON

•• Prix du tabac : « J’ai annoncé mon souhait d’augmenter rapidement le prix du paquet de cigarettes pour le porter à 10 euros. Je souhaite travailler à une harmonisation européenne, de façon à limiter l’impact de la contrebande, ce qui permettra ensuite d’aller au-delà de ces 10 euros ».

•• Politique anti-tabac : « Nous ferons de la lutte contre le tabagisme une priorité absolue, avec un objectif clair : la génération à naître doit être une génération sans tabac, la France peut faire aussi bien que l’Australie et être aussi ambitieuse que la Finlande.

« Nous conduirons une politique ambitieuse et volontariste de lutte contre ce tueur numéro 1, cause principale de la mortalité prématurée évitable.

« Une politique de promotion et d’éducation à la santé, notamment dans les établissements scolaires, pour que les jeunes comprennent pourquoi et par quels mécanismes le tabac peut tuer »

•• Paquet neutre : « Le paquet neutre est en cela une étape majeure dont nous suivrons les effets avec attention ».

•• Marché parallèle : « Je donnerai une impulsion nouvelle aux efforts en matière de traçabilité des approvisionnements, qui requiert des régulations complexes, et notamment de contrôle aux frontières. Ce contrôle renforcé devra avoir également un impact accru sur le phénomène d’approvisionnement à l’étranger.

« L’ensemble de ces actions constituera l’armature du plan de lutte contre l’approvisionnement clandestin ».

« En plein accord avec le traité de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) que l’Union européenne a ratifié cet été, j’entends faire de la lutte contre ces pratiques illégales une priorité ».

•• Contrat d’avenir des buralistes / monopole : « Votre profession revêt une particulière importance en ce qu’elle se place comme un outil diversifié de présence de proximité qui peut encore être développé. Le soutien apporté par le protocole de novembre 2017 doit à cet égard être poursuivi.

« Je sais également votre préoccupation concernant la pérennité du monopole de distribution du tabac. Il est à mes yeux indispensable que cette exclusivité ne soit pas remise en cause ».

•• FDJ / buralistes : « Votre partenariat avec cette entreprise revêt naturellement une importance qui suppose que toute initiative en ce domaine fasse l’objet d’une réflexion concertée en vue d’aboutir à un résultat cohérent à l’échelle de l’ensemble du réseau de distribution de la FDJ ».

 

MARINE LE PEN

•• Prix du tabac : « Nous n’avons pas l’intention d’augmenter brutalement et drastiquement le prix du paquet de cigarettes.

« La majorité des personnes dépendantes au tabac sont des personnes en situation précaire : une augmentation de prix ne changerait pas forcément leur consommation de tabac mais aurait un impact négatif sur d’autres postes de dépense, comme l’alimentation ».

•• Politique anti-tabac : « Nous souhaitons mettre en place des politiques dissuasives qui ne soient pas fondées sur l’augmentation des prix ».

•• Paquet neutre : « Les mesures anti-tabac ne doivent pas s’appliquer aveuglement et doivent faire l’objet d’une évaluation préalable, notamment en rapport avec les expériences internationales afin de pointer les bons ou les mauvais points pour adapter les dispositifs. Cependant, je ne reviendrai pas sur le paquet neutre qui est une mesure de santé publique qui s’impose ».

•• Marché parallèle du tabac : « Le rétablissement des frontières nationales et l’embauche des 6 000 douaniers supplémentaires permettront de mettre un coup d’arrêt à l’explosion de la contrebande de cigarettes ».

•• Contrat d’avenir des buralistes / monopole : « Il est urgent de sauvegarder la rémunération des buralistes, de les accompagner dans la transformation de leur modèle économique et de les protéger de la sur-réglementation européenne ».

•• FDJ / buralistes : « Les points de vente de la Française des Jeux seront réservés au réseau des buralistes ».