Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Nov 2017 | Profession
 

Trois semaines après le meurtre de la joggeuse Alexia Daval, près de Gray (Haute-Saône), l’émotion subsiste et la famille reçoit toujours des marques de soutien de toute la France.

À Gray, ses parents ont rouvert leur commerce et ont enlevé les milliers de roses déposées devant leur commerce. Sur leur vitrine, un sobre mot subsiste : « votre silence est le plus beau des hommages, merci de respecter notre sérénité. »

À propos – et contrairement à ce qui s’est répandu par la rumeur et certains réseaux sociaux – les parents d’Alexia ne sont pas buralistes à proprement parlé. Ils tiennent un bar/PMU. C’est pourquoi beaucoup de commerçants ont été sensibles à cet horrible drame.