Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Mai 2018 | E-cigarette
 

Dans l’influent magazine bruxellois Parliament Magazine, Yasuhiro Nakajima (Vice President reduced-risk products de Japan Tobacco International / voir Lmdt du 24 juillet 2017) revient sur le volet vapotage de la dernière directive Tabac européenne (TPD).

•• Ceci, pour se féliciter de son existence alors qu’auparavant « le chaos » régnait sur les marchés européens de la cigarette électronique.

Mais aussi, pour remarquer « qu’aucune réglementation n’existe pour toujours » et que le texte actuel pourrait être amélioré : « pour renforcer les principes de sécurité et les standards de qualité. »

•• Notamment par rapport au système de « self notification » actuel et à l’absence de contrôles qui amène « à ce que personne ne sache dans quelle mesure les milliers de produits présents sur les marchés sont conformes à la directive. »

Tout en soulignant les travaux, en la matière, de l’Afnor française (voir Lmdt du 2 avril 2015) et du European Committee for Standardisation.

•• Yasuhiro Nakajima se pose aussi des questions sur les limites à la taille des flacons et sur la différence de traitement entre liquides avec et sans nicotine. « Les experts de la santé savent-ils exactement ce qu’il y a dans ces liquides sans nicotine ? »

De même, il regrette que les consommateurs adultes ne puissent avoir facilement connaissance des études scientifiques des fabricants.

•• « Des amendements à la réglementation européenne devraient reposer sur le fait, établi par les experts, que les produits du vapotage sont très différents de ceux qui relèvent de la combustion et requièrent un cadre de communication avec le consommateur complètement différent et plus libéral ».