Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Juin 2014 | Pression normative
 

Pauline DelpechDécidément, chaque fois qu’une campagne polémique « anti-tabac » s’annonce … Le Figaro trépigne et assure le relais.
Ainsi, un groupe de travail parlementaire PS-EELV annonce, pour jeudi prochain, ses « mesures-choc » contre le tabagisme afin de durcir le Projet de Loi en cours de préparation (voir Lemondedutabac des 22 avril et 22 mai).
Le Figaro de ce lundi 23 juin dresse le portrait de celle qui en serait à l’origine, la comédienne et conseillère municipale à Paris, Pauline Delpech … nouvelle égérie anti-tabac.

« Mademoiselle Delpech est partie en croisade ». Depuis son élection dans le 17ème arrondissement de Paris sur une liste EELV, la fille adoptive de Michel Delpech est à « la manœuvre pour proposer des mesures plus agressives contre les multinationales ».

Une cause qu’elle juge « totalement transpartisane », souligne Le Figaro qui décrit comment Pauline Delpech a réussi à mobiliser des élus de la majorité. « Elle est viscéralement révulsée par les pratiques de l’industrie du tabac. Avec Denis Baupin (adjoint Vert à la mairie de Paris), elle est venue nous voir pour trouver des relais à l’Assemblée nationale », témoigne Jean-Louis Roumégas, député PS de l’Hérault.

« Le vrai sujet, c’est d’arriver à dénoncer le lien incestueux entre Bercy, les douanes et les fabricants de tabac », remarque Pauline Delpech, qui rappelle, au Figaro, que le député PS Thomas Thévenoud pourrait saisir bientôt l’autorité de la concurrence pour dénoncer les soupçons d’entente sur les prix. « Pourquoi le cours de l’action des fabricants de tabac continue-t-il de grimper? C’est donc que les plans antitabac successifs ne marchent pas vraiment », renchérit l’influent sénateur (Vert) Jean-Vincent Placé, autre cheville ouvrière du groupe.

Avant la lutte anti-tabac, la jeune femme de 32 ans se serait lancée dans un autre combat : le cancer du sein, rappelle Le Figaro. Marraine de l’association « Le cancer du sein, parlons-en », elle a même montré les siens, sans fausse pudeur, dans le cadre d’une campagne, en octobre 2012.