Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Fév 2017 | International, Profession
 

Le dernier rapport de la Cour des Comptes, avec ses conclusions remettant en cause le monopole du réseau des buralistes français (voir Lmdt des 8 et 9 février), a été au cœur des débats du conseil d’administration de la CEDT (Confédération européenne des Détaillants de Tabac) qui s’est réuni ce mercredi 22 février, à Bruxelles (voir Lmdt du 9 décembre 2016).

En présence des délégations française (menée Pascal Montredon, président de la CEDT), italienne (Giovanni Risso), espagnole (Mario Espejo Aguilar), autrichienne (Peter Schweinschwaller), hongroise (Antal Lengyel) et grecque (Thodoris Mallios).

Une campagne de promotion, auprès des parlementaires européens, du modèle de distribution réglementée du tabac par des détaillants disposant d’un monopole a été décidée. Des argumentaires sont en cours de préparation, une brochure va être diffusée et un site Internet sera ouvert.

Par ailleurs, Pascal Montredon a présenté les inconvénients et les difficultés pour les buralistes français représentés par le paquet neutre : la sur-transposition et ses dégâts …

À suivre.