Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Mar 2021 | Pression normative
 

Pornichet ( 10 000 habitants ) a été la première commune de Loire-Atlantique à mettre en place, en 2019, des espaces sans tabac autour de ses clubs de plage et de voile, soit 9 zones (voir 15 mars 2019 et 18 juillet 2020).

Une convention avait alors été signée avec la Ligue contre le Cancer de Loire-Atlantique. Un avenant a été paraphé, mercredi 17 mars, afin d’étendre le dispositif à 12 nouveaux sites extérieurs : quatre écoles un collège, des accueils petite enfance, un Point jeunes, un centre de loisirs, des terrains multisports, un skate parc et une aire de loisirs.

L’objectif est, bien entendu, de faire diminuer la consommation des fumeurs, de stopper celle des jeunes, d’inciter les enfants à ne pas commencer, le tout dans un objectif de santé publique.

•• La volonté est aussi de lutter contre la pollution avec les mégots jetés dans le sable et dans les bouches d’égout. La campagne initiée l’an dernier devant toutes les bouches d’égout en ville –  « Ici commence la   mer » – commence tout juste à produire ses effets.

Largement distribués au début des années 2000, les cendriers de plage peuvent inciter les fumeurs à rassembler leurs mégots pour ne pas les retrouver dans le sable. Cependant, cette opération n’a pas été retenue par la Ville afin …de rester en cohérence avec sa politique d’espaces sans tabac.

•• Aller encore plus loin reste à l’étude : « nous ne voulons pas rajouter des contraintes aux contraintes dans cette période déjà fatigante pour tout le monde. En revanche, cela reste un projet, et pourquoi pas dans l’avenir, une plage totalement non-fumeur, ou une demie-plage, des squares et parcs totalement non- fumeurs … » estime le maire, Jean-Claude Pelleteur.