Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Mar 2016 | Observatoire
 

Michel Aubier PollutionMichel Aubier, chef du service de pneumologie-allergologie de l’hôpital Bichat, également médecin-conseil du groupe pétrolier Total, est au coeur d’une polémique mercredi en raison notamment de propos tenus dans plusieurs médias, minimisant la toxicité du diesel sur la santé, indique une dépêche AFP de ce jour.

« Dans l’émission Allô Docteur du 1er mars (sur France 5), le Pr Michel Aubier, pneumologue à l’AP/HP (assistance publique/hôpitaux de Paris), a affirmé que la pollution atmosphérique n’était pas cancérigène sauf à de très forts taux d’exposition et essentiellement chez les fumeurs », déplore le collectif « Strasbourg respire ».

« Un rectificatif nous semble indispensable pour corriger certains propos d’un médecin universitaire qui vont à l’encontre des principales études médicales, et notamment des études de l’OMS qui a classé le diesel cancérigène en 2012 et la pollution atmosphérique cancérigène en 2013 », ajoute ce collectif dans un communiqué.

« Nous souhaitons simplement rétablir la vérité et qu’une information impartiale soit donnée à la population », a déclaré à l’AFP Pierre Souvet, président de l’Association santé environnement France (Asef), signataire du communiqué. « Même à faible concentration, les particules fines sont cancérigènes », ajoute Thomas Bourdrel, médecin radiologue.

« L’OMS s’est déjà trompée plusieurs fois, regardez sur la grippe aviaire ! Il faut faire extrêmement attention aux discours alarmistes. Mes patients fumeurs, du coup, me disent « je peux continuer à fumer, c’est le diesel  ! », or 95% des cancers du poumon, c’est le tabac », s’est défendu Michel Aubier auprès de Libération.

Le quotidien, qui a enquêté sur ce professeur réputé, régulièrement sollicité par les médias, pour éclairer des sujets sur la pollution atmosphérique, révèle que celui-ci a par ailleurs passé sous silence son activité de médecin-conseil chez Total qu’il exerce pourtant depuis la fin des années 1990, reprend l’AFP.