Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Juin 2018 | Observatoire
 

La polémique enfle entre l’Afipa (l’organisation des fabricants de médicaments vendus sans ordonnance) et l’ANSM (Agence nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé) à vocation régulatrice. 

En cause ? La publication par ce dernier de recommandations – fin février – qui visent à rendre moins visible le nom des marques et des arômes sur le devant des boîtes, au profit de la dénomination scientifique des substances actives et de l’indication du produit.

•• Fin mai, l’Afipa s’était insurgée contre les recommandations de l’Agence du médicament sur l’aspect des boîtes, dénonçant un « paquet neutre » susceptible, d’après ces industriels, de créer une « confusion » chez les patients.

•• « En aucun cas, l’ANSM ne souhaite la mise en place d’un ‘paquet neutre’ » a répondu le régulateur dans un communiqué de ce mardi 5 juin. Ce terme risque selon lui de susciter la confusion au sein du grand public qui pourrait l’assimiler à ce qui a été imposé aux paquets de cigarettes (couleur uniforme, nom de marque réduit au minimum, taille imposée, etc.).

Les recommandations émises en février par l’ANSM pour l’ensemble des médicaments, avec ou sans ordonnance, « n’ont pas un caractère obligatoire conformément aux dispositions européennes » note l’Agence.

Tiens, tiens …